Quel est le plat typique de Tokyo ?

Publié le : 02 août 20213 mins de lecture

Comptant le plus grand nombre de restaurants étoilés Michelin, Tokyo est une destination de choix pour faire du tourisme gastronomique. Vous pourrez y déguster les différentes spécialités de la cuisine japonaise. Voici un aperçu des plats typiques du capital du pays du soleil levant.

Le sushi, le ramen et le soba

Populaire dans le monde entier, le sushi est l’emblème de la cuisine japonaise. Et quel meilleur endroit que Tokyo pour le déguster ? Vous y trouverez toute une variété de sushis. D’abord, il y a le nigiri-zushi, du riz vinaigré garni d’une tranche de poisson frais. Puis, le chirashi-zushi, un bol de riz mélangé avec des légumes sautées et agrémenté de fruits de mer et d’œuf. Ou encore, le makizushi qui se présente sous forme de riz farci de divers ingrédients et qui est enroulé dans du papier de soja, des algues ou une mince omelette.

Outre le sushi, le ramen est, aussi, un incontournable de la cuisine tokyoïte. C’est l’un des plats les plus populaires de la ville. Il se déguste, souvent, avec des tranches ou des rouleaux de poisson, ou encore avec des algues, du rôti de porc, du bœuf mollet ou des oignons verts.

Une autre spécialité culinaire célèbre à Tokyo : le soba. Il s’agit d’une nouille faite avec des pâtes de sarrasin. Avec le ramen, le soba est l’une des nouilles les plus consommées à Tokyo. On le mange, souvent, pour célébrer un grand évènement de la vie.

Monjayaki et Edo amamiso

Beaucoup de restaurants du centre-ville de Tokyo proposent du monjayaki. On le retrouve particulièrement dans le quartier de Tsukishima, connu comme étant « la rue monja ». Le monjayaki ressemble un peu à l’okonomiyaki. Les deux sont faits à base de pâte et sont cuits sur une grille. La seule différence est que le monjayaki est beaucoup plus liquide.
Le edo amamiso est une spécialité locale tokyoïte. Il s’agit d’un plat fait avec des pâtes de haricots assaisonnées de soja fermenté puis cuites à la vapeur avant d’être broyées avec du koji et du sel. Comparé aux misos salés, le edo amamiso est très doux. Il contient moins de sel et moins de malt de riz.

Bettarazuke et Tokyo takuanzuke

Le bettarazuke, c’est du légume mariné, fait avec du radis séché et du radis salé et saumuré, qui sont mélangés avec du malt de riz, du mirin et du sucre. Quant au takuanzuke, il s’agit d’un radis séché et saumuré dans du son de riz salé.

Plan du site